Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vais de temps à autre au cinéma...
cameras (3)
Je n'ai pas pris l'habitude de vous parler
des films que je vois.

Mais aujourd'hui,je viens vous présenter un film que j'ai vu lundi en compagnie de mon amie Sylviane.

Ce film a été tourné en Guyane par un guyanais et parle de la Guyane et de sa forêt.

Orpailleur affiche fiche film


Il s'agir du film  "Orpailleur"
rélisé par Marc Barrat.
principaux acteurs:
Tony MPOUDJA
Sara MARTINS
Julien COURBEY
Jimmy JEAN LOUIS
Philippe NAHON

l'histoire:Rod a quitté sa Guyane natale,il y a 18 ans.
Il rentre au pays,suite à la disparition de son frère ainé Myrtho.Il est venu en compagnie de son copain des cités Gonz.Il retrouve sa mère et sa grand-mère et découvre un douloureux secret de famille.Avec Gonz,il part pour son village natal Régina,au bord du fleuve Approuague.
Là, il fait la connaissance de Yann, guide de tourisme écologique qui est remontée contre les méfaits de l'orpaillage clandestin.Son copain Gonz attiré par l'or se retrouve piègé. Rod et Yann partent à sa recherche dans l'univers de l'orpaillage clandestin et en même temps sur les traces du frère de Rod...
je ne vous raconterais pas tout le film.
Il nous plonge au coeur de la forêt guyanaise...notre belle forêt défigurée par l'orpaillage clandestin.
C'est une fiction qui nous livre un fort message pour la préservation de cette belle nature.

la bande annonce ICI

cameras (8)
Une photo tirée du magazine Tv France Guyane: une séquence du film que j'ai bien aimée.

l'orpailleur [640x480]
Rod demande son chemin à un cantonnier...
Ce dernier lui explique en créole guyanais et Rod qui ne le parle pas fait mine d'avoir tout compris.

à la sortie du cinéma, Sylviane et moi avons rencontré un journaliste de France-Guyane:avons donné notre avis sur le film...avons trouvé le résumé dans le journal du lendemain.
Article



Je vous livre quelques réflexions de Marc Barrat,le réalisateur,tirées d'un article
toujours de France -guyane.
Marc Barrat dit s'intéresser aux dégâts
dus à l'orpaillage clandestin.
 depuis près d'une quinzaine d'années.

"Nous,habitants du littoral,nous vivons un quotidien totalement contrasté avec l'intérieur du territoire.Celui-ci est aujourd'hui victime de nombreux dégâts écologiques et humains avec notamment l'empoisonnement progressif des populations amérindiennes du Haut Maroni et cela malgré les divers déploiements saisonniers de gendarmes et militaires lancès aux trousses des orpailleurs clandestins.
Comme le dit Yann,la guide touristique dans le film, le premier ennemi de cette forêt, c'est le cours de l'or.
De ce fait,les entrailles de la terre,sous notre forêt seront toujours convoitées par des garimpeiros affamés venus du pauvre et délaissé nord-est brésilien.
On ne commencera à régler le problème qu'avec une véritable coopération entre le Brésil et la France....
Pour l'instant, il n'y a eu que des effets d'annonces.
Le sujet a été évoqué en télévision, sur les grandes chaînes hertziennes, à travers des reportages superficiels et de qualité très inégale.
Cependant, rien n'avait été fait dans le cinéma,j'ai eu envie d'aborder le sujet à travers une fiction."

A travers son film, le réalisateur espère ainsi
 " éveiller ou réveiller les consciences
et recréer le débat."


tournage-05
la première projection de ce film a eu lieu en Août 2009 au festival Francophone d' Angoulème.
Julien Courbey y a remporté le prix
"d'interprétation masculine".
Orpailleur s'est aussi fait remarquer au festival de Manaus au Brésil"réaction respectueuse et courtoise"
selon Marc Barrat.
Une première projection en Guyane en novembre dernier.

Au cinéma en Guyane depuis le 26 février.
en Métropole,vous ne le verrez qu'au mois de juin.
en attendant,il participera fin mars au festival du film français de Richemont(Virginie, USA.)


tournage-14

J'espère vous avoir donné envie d'aller voir ce film quand il sortira chez vous.







Tag(s) : #loisirs: lectures,films...

Partager cet article

Repost 0