Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici revenu le premier mardi du mois...

Pour la communauté "Lepladicioula"

géré par notre amie Laurette.

En Guyane, il existe un plat traditionnel dégusté pour Pâques : le bouillon d'awara.

 

Lady1

 

Ne cherchez pas à lire la recette....

personnellement, je n'ai jamais préparé le bouillon d'awara....

Il faut en faire une certaine quantité....

et il demande une très longue préparation.

Je préfère l'acheter à quelqu'un de confiance qui le prépare artisanalement.

 

008


 

 

 l'Awara est un palmier de Guyane qui peut atteindre 30 mêtres de haut.Son stipe("tronc") porte de longues épines.Son fruit est très recherché en période pascale.C'est une tradition en Guyane,lorsque vient le temps pascal de manger le"Bouillon d'awara" ragoût,confectionné à partir de la pulpe de l'awara.

p3130567.jpg

 

  J'avais mis dans les débuts de mon blog cet article de "la semaine guyanaise"

voici à nouveau cet article....

-------

 

recette de Floriette Méthon

connue pour être une des dernières gardiennes de la tradition guyanaise.Elle n'oublie pas que Pâques est avant tout une fête religieuse,période très importante...pour les catholiques qui sortent d'une longue période de"maigre".

En famille. Pâques est une fête familiale qui tourne autour du "fameux bouillon d'awara"que madame Méthon définit comme "une grande sauce" dont une cuillère suffit à "remplir un enfant".Pleine d'humour elle ajoute que "ça te donne envie de boire un coup de vin et du champagne aussi", bref de faire la fête."c'est la libération,oui tout le monde est libre" car le carême est terminé.


Autour du fameux bouillon d'awara.

Sa recette,elle la tient comme tout le monde de sa mère qui lui a " tout appris "

pas question ici de la livrer, et de toute manière, elle ne se mesure pas mais s'apprécie au regard et au son de la cuisson. 

 

 "dès qu'il y a de l'awara et bien je sais ce que je vais faire,je commence à ramasser,à plicher,à le mettre en conservation et puis quand le grand jour est arrivé,quarante huit heures en avance on le met dehors,on pile,on passe et on le met à bouillir,ramasser les légumes et tout pour mettre dedans,faire fumer du poisson faire dessaler la viande de cochon,faire de la morue frit,poulet roti,poulet boucané".

 ce qu'il faut avant tout: c'est "savoir ramasser les bonnes choses pour mettre dedans" et surtout maitriser la cuisson"au petit feu". mais il y aussi "un petit secret. on met une petite cuillère dedans pour que ça ne brûle pas :alors ça tourne,mademoiselle danse,danse,jusqu'à ce que ce soit bien bouilli,consommé,une belle couleur".car voyez vous"c'est la couleur qui compte,c'est pas histoire de prendre la pâte toute jaune crue comme ça pour donner aux gens". Sinon,vous risquez de sentir votre ventre vous jouer des tours."Bon chaque personne fait bouillir à sa façon" précise -t-elle:mais pour le bouillon,il faut écouter: Le dernier secret délivré par Madame Méthon,c'est qu'elle fait:"tout roussi,poisson frit,la morue frit,le tcho cochon,djol cochon,poulet fumé,tu les fais bien roussi,quand c'est bien roussi,ça plonge" !!!!!

 

 

 

les awaras en vente au marché.

p3090576.jpg

 

 

"Visiteur, bienvenu parmi nous, si tu as mangé notre bouillon, sais-tu que tu reviendras au pays? Oui, tu reviendras tôt ou tard en Guyane, attiré par une force irrésistible et par un champ magnétique que le bouillon a caché dans les replis de ton âme."

 

le conclusion est celle d'Auxence Contout, notre "mémoire guyanaise".


 

A-bientot-Chat-roux-Marion-Briz-2

 

 


Tag(s) : #cuisine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :