Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je rentre d'un petit tour à Mana qui est une commune de l'Ouest de la  Guyane.....la commune de la Mère Javouhey qui y a laissé son souvenir !

Pour introduction...
les Armoiries.







Un texte de notre mémoire guyanaise: Auxence Contout.





Le  blason de Mana montre un bras d'esclave relié à celui de Mère Javouhey par une chaîne.Au milieu ,deux serpents et un rosaire.
Les deux serpents sont le symbole de la pharmacie.
Mère javouhey accordait  beaucoup d'importance à la pharmacopée et elle avait demandé aux noirs de cultiver les plantes médicinales dans leur jardin.
Elle n'oubliait pas en effet que lorqu'elle fut atteinte de la fièvre jaune,en Afrique,elle fut guérie par Florence qui la soigna avec certaines herbes connues de sa tribu.
Florence était une jeune esclave de Sénégambie qui s'était attachée à Mère Javouhey.
Elle avait été achetée par Mère Rosalie pour 300 francs et donnée en cadeau à la chère Mère.
Mère Javouhey, à force de soigner les autres avait attrapé la fièvre jaune et ne connaissait pas la composition de la mixture de Florence.



Le rosaire est là pour témoigner que toute l'oeuvre de la Mère fut fondée sur la prière.
Mais ce rosaire traduit aussi l'union entre les diverses communautés qui vivaient à Mana.



A gauche des serpents,sont symbolisées les poteries Galibi.


A droite,on voit le tonneau de rhum.La production de rhum à Mana fut célèbre et les guyanais appelaient ce rhum:"pissé massô".
Très apprécié des connaisseurs, il souleva la jalousie des colons de Cayenne.
Les religieuses distillaient cet alcool avec des moyens pourtant rudimentaires.
Les meules du moulin à broyer les cannes étaient propulsées par des boeufs qui impliquaient un mouvement giratoire à ce moulin pour pouvoir écraser les cannes.
Dans le milieu,il y avait un grand bac qui recevait le "vésou" ,jus de canne.
Dans une gigantesque chaudière en fonte,le vésou fermentait et était alors distillé par des soeurs spécialisées en la matière.
Mais il arrivait aussi que les soeurs elles mêmes fassent tourner ces meules à la place des boeufs.

Au bas du blason,nous voyons des feuilles de palmier aouara,comou ou pinot.
Le palmier représente la victoire de Mana,la merveilleuse réussite du travail de Mère Javouhey et atteste qu'elle n'a pas baissé les bras devant les colons.
Mais ces derniers arriveront finalement , par des cabales honteuses, à la discréditer. Ils firent de faux rapports sur son compte et les autorités ecclésiastiques de Cayenne crurent avoir affaire à une mauvaise religieuse.On la priva de sacrements et l'aumônier de Mana reçut l'ordre de lui refuser l'absolution et de ne pas la laisser approcher de l'Eucharistie.
Bien avant toutes ces calomnies, les planteurs avaient payé un chef canotier pour faire couler la barque de la Mère qui voyageait de nuit.
Le canot,malgré toutes les manoeuvres déployées,ne chavira pas, grâce au Seigneur.
La devise de Mana nous confirme que la Révérende Mère Javouhey, cette femme au grand coeur,avait réussi  là où des hommes avaient échoué.

Devise de Mana:" Magna caritas mala pessima curat."
Phrase latine que nous traduisons comme suit:
" La grande charité guérit les plus grands maux."

Tag(s) : #Guyane: Ailleurs......

Partager cet article

Repost 0