Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Guyane,le manioc a longtemps constitué la base de l'alimentation et c'est encore vrai dans les zones rurales.

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

C'est la racine du manioc qui est utilisée......les tubercules sont épluchés puis réduits en une pâte grossière à l'aide d'une 'planche à grager": tole criblée de pointes...aujourd'hui,elle est souvent remplacée par un broyeur.
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.netAu village amérindien,on fabrique des "couleuvres" objets tressés à partir de l'arouman dont je vous ai parlé hier.C'est une longue vannerie tubulaire et souvent ouvragée pourvue d'une boucle à chaque extrémité.
on introduit la bouillie de manioc dans la couleuvre qui est étirée pour  presser  la pâte et en exprimer le jus toxique.(poison).

Le jus toxique est récupéré, puis détoxifié par une longue cuisson. on peut alors le consommer en soupe .

Le tapioca est la partie la plus connue du manioc et la plus riche; elle est récupérée dans le bas de la couleuvre.(c'est de l'amidon assez pur)


Vous voyez ici la pulpe détoxifiée et compressée.
Elle est la base de préparation du couac....
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

Pour ce faire,la pulpe obtenue est effritée et tamisée à l'aide d'un "manaré " tressé pour en extraire les fibres ligneuses et les gros morçeaux.
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

On obtient une semoule crue que l'on va griller sur une grande platine en acier de diamètre supérieur à 1m ... au dessus d'un feu...

pendant toute l'opération,il faut veiller à tourner la semoule pour éviter qu'elle ne s'agglomère....
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net
Cette semoule grillée est appellée "couac" où   "farine de manioc".
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net
Le couac est très absorbant...il peut servir d'accompagnement dans une sauce. on peut le remettre à la poèle avec des matières grasses.
On peut aussi en faire une salade qui se prépare comme un taboulé.
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

Vous voyez ici la délicieuse salade de couac que nous avions dégustée  lors du voyage sur le Maroni.

On prépare aussi des "cassaves", ce sont des galettes que l'on forme en fin de cuisson du couac.

Le couac est de conservation facile,naturellement déhydraté et il est très nourrissant. Idéal pour le menu des gens séjournant en forêt.
Je consomme pour ma part du couac de temps en temps car il peut remplacer les pâtes,le riz....

à partir du manioc les amérindiens préparent une boisson , le "cachiri". le manioc détoxifié est maché par les femmes qui le recrachent ensuite, dans un récipient et le laissent fermenter...(peut atteindre 2 ou 3°)
Les communautés amérindiennes se réunissent pour discuter longuement et boire le cachiri...
Je vous confierai que je n'en ai jamais goûté....
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net
Petit singe facétieux du village amérindien; il était  apprivoisé et a posé pour nous...

 







Tag(s) : #St Laurent,le fleuve Maroni et alentours...

Partager cet article

Repost 0